Vous êtes ici : Accueil > Archives > archives 2012-2013 > CM1 > [CM1] De l’oreille, de l’oeil à la plume (période 1)
Publié : 20 février 2013

[CM1] De l’oreille, de l’oeil à la plume (période 1)

Comme chiens et chats

  • Hé les amis ! s’exclame la souris, vous savez de quoi j’ai rêvé ? J’ai rêvé que je touchais les nuages et que je volais avec les oiseaux. Ah ! Que c’était beau cette sensation, je me sentais libre et légère !
  • Attention, rétorque l’oiseau, ma vie n’est pas si simple que tu le crois ! Un jour, alors que je cherchais un arbre pour faire mon nid, un chat est venu m’embêter pendant que j’étais en train de m’installer. Mais j’ai été plus malin que lui car je me suis envolé sur une branche plus haute et plus fine. Tu vois, la vie d’un oiseau est plus compliquée que la vie d’une souris.
  • D’accord, mais ce n’est pas un problème pour moi, acquiesce la souris. Moi aussi, j’ai déjà été attaquée par un chat : j’étais en train de faire ma sieste, et j’ai été réveillée par un bruit. Je suis sortie de mon trou, je n’ai vu personne et un chat m’a sauté dessus, m’a attrapée et j’ai réussi à me dégager de ses pattes. Cette fois ci, j’ai vraiment eu peur. Tu vois, moi aussi ma vie n’est pas très facile avec les chats.

- Hé ! Vous n’êtes pas sympas. Nous, les chats, on nous accuse de tout et de n’importe quoi ! Moi, un jour, j’ai marché dans une fourmilière et les fourmis m’ont attaqué de tous les côtés, elles m’ont chatouillé les pattes et comme si tout cela ne suffisait pas, elles m’ont tiré les moustaches. Heureusement que je me suis enfui !

  • Hé oh, tu te moques de moi là, proteste la fourmi, c’est toi qui m’a attaquée ! Je me suis défendue quand tu as posé tes quatre pattes poilues dans notre fourmilière. Avec ta grosse patte, tu as failli écraser la reine. Tu as déposé tellement de poils qu’on ne pouvait plus respirer.

Alors que les autres se disputent, un chien entre dans cette scène de guerre. Il engage la conversation :

  • Dites les amis, pourquoi vous disputez-vous ? On vous entend à l’autre bout du village ! Vous devriez faire la paix. Je suis sûr que n’avez aucune raison de vous disputer ! Alors, jouons au chat et à la souris !!!