Vous êtes ici : Accueil > Archives > archives 2010-2011 > CM2 > EDUCATION CIVIQUE > Le Parlement des Enfants > [CM2] Une journée à l’Assemblée Nationale
Publié : 31 octobre 2011

[CM2] Une journée à l’Assemblée Nationale

 {{ {Journée du parlement des enfants le 28 mai 2011} }}


J’ai pris le train en Gare de Dijon à 6h50 et je suis arrivée en Gare de Lyon à 8h30. Ensuite j’ai pris le métro pour me rendre à la station Assemblée Nationale. Arrivée là-bas, il y avait beaucoup de députés juniors venus des régions de toute la France métropolitaine mais aussi d’Outre-Mer.
Le matin nous avons été séparés en plusieurs groupes pour travailler en commissions. Nous avons relu les trois propositions de loi et nous en avons discuté pendant 1h30. Le débat était très diversifié.
Ensuite j’ai retrouvé mon père pour aller manger au buffet.


Madame Christine Lagarde (Ministre de l’économie) est venue nous expliquer ce qu’était le G20. L’après-midi, tous les députés juniors ont été appelés pour aller en salle des séances. Nous nous sommes installés à la place du député de notre circonscription.


Nous avons débuté la séance avec le discours de monsieur Accoyer (Président de l’Assemblée) et celui de monsieur Chatel (Ministre de l’Education Nationale). Ils ont répondu à nos questions qui étaient nombreuses. Nous avons ensuite procédé à la lecture des trois lois et chaque député junior a voté pour la loi qui lui semblait la plus intéressante.
La loi qui a obtenu le plus de succès vise à rendre obligatoire dans chaque association sportive la signature par les licenciés d’une Chartre du respect de la personne pour combattre les discriminations liées à l’origine, la couleur, le sexe, ou toute autre discrimination fondée sur des caractères illégitimes dans le sport.
Après la clôture de la séance, nous nous sommes retrouvés autour d’un goûter pour nous dire au revoir.


Je suis très contente de cette journée du parlement des enfants.
Cette expérience grandeur nature m’a appris à être citoyenne et j’en suis fière !


Encore un grand merci à mes camarades qui m’ont fait confiance et à notre maîtresse qui nous a permis de vivre cette aventure citoyenne.
Noëlie.