Vous êtes ici : Accueil > Archives > archives 2009 - 2010 > Infos Familles > Conseil d’Ecole > Compte rendu du conseil d’école du 5 février 2010
Publié : 4 mars 2010

Compte rendu du conseil d’école du 5 février 2010

Etaient présents : M. Lochot, Président du SIVOS,M. Chousa, délégué du SIVOS, Mmes Guillemaud, Bobrowski et M. Armbruster, Maires de Noiron, Broindon, et Epernay, Mme Ventard, adjointe au maire de Savouges, M. Brachet, DDEN, les enseignants et les Délégués des Parents d’Elèves.
Etaient invités : M. Coitoux et Mme Mairet pour l’accueil péri-scolaire (ADMR).
Etait excusée  : Mme Dos Santos, Déléguée des Parents d’Elèves


Accueil péri-scolaire


Suite à la réunion des délégués d’élèves du 1er décembre, les enfants du CE2 au CM2 demandent à ce que soient rétablis les deux services de restauration qui avaient lieu en début d’année pour passer moins de temps à table et avoir plus de temps libre à la pause méridienne.
Mme Mairet répond que les enfants ne lui avaient pas paru aussi demandeurs et que le service unique a été rétabli parce qu’il y a moins d’enfants à table qu’au premier trimestre (ce qui facilite le travail du personnel).
Ce point sera donc remis à l’ordre du jour de la prochaine réunion des délégués d’élèves.
Sont abordées ensuite les questions qui n’avaient pas eues de réponses au précédent Conseil.
* Le service Elite Restauration vient-il de Joigny tous les jours ? la réponse est oui.
*L’accueil du matin à 7h/7h15 est-il envisageable ? M. Coitoux répond que cela nécessiterait 2 personnes supplémentaires, ce qui entraînerait un surcoût.
*Pourquoi les familles de Noiron paient-elles les repas moins chers que celles des autres communes ?
Parce que la mairie de Noiron subventionne le péri-scolaire.
*Quelle est la justification de la dernière augmentation des tarifs ?
La cantine/garderie accuse un déficit croissant que seule la commune de Noiron a accepté de combler, ce qui a conduit l’ADMR à augmenter les tarifs pour limiter le creusement du déficit.
Ces 2 derniers points ouvrent le débat sur le problème actuel posé par le péri-scolaire. Toutes les familles ont reçu une lettre d’information des Délégués des Parents d’Elèves exposant la gravité de la situation, et M. Coitoux confirme que si aucune solution n’est rapidement trouvée, ce service ne rouvrira pas ses portes en septembre. Ceci aura pour conséquence le départ probable de nombreux élèves avec à terme des fermetures de classes. M. Lochot rappelle que le SIVOS n’a pas la compétence pour gérer cela, il appartient à chaque commune de prendre ses responsabilités en acceptant ou refusant de combler les déficits. Broindon, Epernay et Noiron l’ont fait pour 2008, Noiron pour 2009, sachant que de 14 000 € en 2009, le déficit probable sera de 30 000 € en 2010.
Beaucoup s’étonnent de cette augmentation vertigineuse, qui serait due principalement, d’une part, aux charges de la masse salariale et d’autre part, au départ de quelques familles découragées par l’augmentation des tarifs.
M. Coitoux ajoute que la cantine de Noiron est la plus chère de Côte d’Or.
Une réunion où des solutions pourront être envisagées est demandée par les Parents d’Elèves. Mme Guillemaud les informe qu’une rencontre est déjà prévue le 12 février par la commune.

Sécurité à l'école


M. Charnet, Inspecteur Hygiène et Sécurité mandaté par l’Inspection Académique, a effectué une visite de contrôle inopinée le 1er décembre 2009.
Celui-ci a effectué des remarques sur les installations électriques et sur le rapport annuel du contrôle des installations. Mme Juffard demande donc le passage de la Commission de Sécurité afin de faire procéder ensuite aux travaux nécessaires. Mme Guillemaud ayant la compétence pour saisir cette Commission, elle fait savoir que celle-ci passera au mois d’août.
M. Charnet a également fait remarquer que les VMC doivent être régulièrement décrassées, que certains lavabos ne disposent pas de réglage de température de l’eau, que les torchons doivent être remplacés par des essuie-mains papier (ce que le SIVOS a fait depuis), et que la Directrice n’a pas bénéficié de formation lui permettant d’assumer la responsabilité qui lui est confiée en la matière. Suite à cela, Mme Juffard a été convoquée à une journée de formation le 5 janvier 2010.
A noter que notre circonscription n’a pas actuellement d’ACMO (Agent Chargé de la Mise en Œuvre) pour conseiller les directrices. M. Charnet n’a donc pas pu voir le DUER (Document Unique d’Evaluation des Risques), obligatoire pour assurer l’hygiène et la sécurité des personnels et des usagers du service public départemental.
Mme Juffard précise que le registre de sécurité est accessible aux parents. Elle informe également le Conseil que l’alarme du Bâtiment 2000 a été remplacée.
Un autre document obligatoire, révisé annuellement, a été présenté : le PPMS (Plan Particulier de Mise en Sécurité), qui vise à organiser l’accueil des élèves et du personnel en cas d’accident majeur (inondation, tempête, séisme…) en attendant les secours. Chaque classe de l’école élémentaire sera confinée dans son local, sauf pour Mme Caron, M. Borne et M. Dizier qui iront dans le bâtiment 2000 puisque leurs locaux sont trop anciens pour être efficacement protégés. _ L’école restera en lien avec les autorités préfectorales par le téléphone et la radio.
Le dossier a été complété par le Centre de Loisirs, la partie relative à la cantine/garderie n’a pas eu de réponse à ce jour.
Un gros problème de sécurité se pose également dans la cour par temps de neige ou de verglas. La commune de Noiron étant responsable, Mme Guillemaud confirme que c’est à elle de prendre toutes les dispositions pour pallier ces désagréments.
Mme Juffard signale qu’une fuite dans la gouttière devant la classe de Mme Caron favorise la formation de verglas par grand froid.
Mme Degrace fait remarquer le dysfonctionnement du chauffage dans cette classe, mais ce problème semble réglé depuis peu.

Ecole Numérique Rurale


L’école a été retenue pour la 3ème tranche de dotation : il s’agit d’équiper le groupe scolaire en matériel informatique financé à 80% par l’Etat.
C’est le devis de la société ALCIUM qui a été retenu.
L’installation d’une alarme volumétrique est à l’étude.
La formation des enseignants est assurée par le fournisseur et l’Education Nationale.

“Gym qui roule”


Ce matériel de gymnastique prêté aux écoles de la circonscription sera dans le groupe scolaire du 28 mai au 25 juin. Ce sont les communes qui sont chargées d’aller le chercher à St Philibert et le ramener à Dijon.

Carnaval (27 mars)


L’idée d’un bal costumé le soir à Savouges a été abandonnée faute de bénévoles pour son organisation. Les parents recherchent des blocs ou plaques de polystyrène expansé pour le char.

Informations diverses


-La vente des torchons de Noël a rapporté un bénéfice net de 648,70 €.
-A partir de la prochaine rentrée, les inscriptions à l’école se feront dans la mairie de la commune de résidence qui délivrera un certificat d’inscription ; la Directrice procèdera ensuite aux admissions.
-Les classes de Mme Chavetias et M. Dizier ont participé à une journée de ski de fond à Bellefontaine (Jura) organisée par l’USEP et financée par la coopérative scolaire (23 € par enfant).
-Des séances d’initiation sportive avec des animateurs agréés auront lieu prochainement en handball (classes de M. Borne, M. Dizier et Mme Chavetias) et football (classe de Mme Chavetias).
-Les classes de M. Borne et M. Dizier participent à un projet chorale avec le collège de Gevrey-Chambertin. Une répétition générale est prévue le 9 mars au matin à Noiron, avant les représentations qui auront lieu à la salle des fête de Marsannay-la-Côte le 1er juin (concert public en fin de journée) et lors de la journée “Portes ouvertes” du Collège (date encore non fixée). Une présentation à tous les élèves de l’école est également prévue fin juin.
-Suite au rapport d’activité de la bibliothèque pour 2009 rédigé par Sabrina Malsert, Mme Juffard informe le Conseil que la Médiathèque de Côte d’Or gérée par le Conseil Général pourrait suspendre en 2010 certains avantages accordés à la bibliothèque de Noiron (réduire le nombre de prêts du bibliobus par exemple) : en effet, celle-ci n’a plus de budget propre tant que les statuts du SIVOS ne sont pas révisés, le Conseil Général ne peut soutenir les efforts que s’ils sont réciproques.
-Est évoqué le problème de stationnement des voitures à l’emplacement du bus : il est fait appel au civisme de chacun pour que la sécurité de tous soit assurée.


Mme Juffard Directrice
M. Calvo Délégué des Parents d’Elèves